Isolation des combles

Pour conserver la chaleur en hiver et la fraicheur en été, l’isolation des combles reste aujourd’hui l’un des meilleurs moyens de réaliser des économies d’énergie.
La toiture est en effet responsable de 30% de la déperdition thermique d’un logement : son isolation n’est donc pas négligeable, d’autant plus qu’elle est abordable (de 20 à 50 €/m²).
Voici donc quelques explications sur cet aménagement de la maison.

En quoi consiste l’isolation des combles ?

Sur ce sujet, il est important de définir deux choses : qu’entendons-nous par les combles, d’une part, et quel est le rôle de l’isolation, de l’autre. Deux notions certes basiques, mais qu’il n’est jamais inutile de redéfinir :
Les combles désignent l’espace vide créé par la toiture d’un bâtiment. Ils se situent donc entre le dernier étage et le toit, lorsque ce dernier n’est pas plat, bien évidemment. Parfois non utilisés, exploités en grenier ou aménagés en studio, les combles peuvent se présenter sous de nombreuses formes ;
L’isolation thermique d’une pièce, elle, vise à améliorer ses performances énergétiques en limitant les transferts de température entre l’intérieur et l’extérieur. L’isolant empêche le froid d’entrer, et la chaleur de sortir en hiver (et vice versa en été).
On peut l’oublier, mais la toiture d’un bâtiment est l’une des zones de l’habitat où la déperdition calorifique est la plus forte : des murs anciens fissurés, ou des tuiles parfois mal jointes, et c’est autant de chemins pour l’air de passer. Des combles mal isolés vont alors influer la température des autres pièces de la maison : le froid ou la chaleur peuvent sans peine traverser le plancher des combles.

L’isolation des combles peut ainsi vous permettre de réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie, puisque votre intérieur sera mieux protégé des conditions climatiques extérieures.

Installer une isolation thermique dans les combles

Pour isoler les combles, la première chose à prendre en compte est leur utilisation : sont-ils ou non aménagés ? Car en fonction de la réponse, les travaux seront différents.

L’isolation des combles perdus

Perdus, c’est ainsi que l’on désigne les combles n’étant pas utilisés. Et parce qu’ils sont restés vides, il est possible de les isoler plus « sommairement », sans pour autant perdre en efficacité. Ainsi, vous pourrez directement dérouler sur le plancher une isolation faite de laine de roche, utiliser de la laine soufflée ou recouvrir les parois du toit avec du polyuréthane.

L’avantage de l’isolation des combles perdus réside dans les multiples possibilités offertes et dans leur souplesse d’application.

L’isolation des combles aménageables

Ici, il s’agit d’isoler des combles destinés à être aménagés : impossible, donc, de recouvrir le plancher d’épaisses couches de laine. L’isolation se concentre alors principalement sur la charpente, entre les poutres qui la soutiennent : vous pouvez ainsi disposer des couches de laine de verre, recouvertes ensuite de plaques de plâtre pour des parois lisses et bien finies.

L’isolation des combles aménageables offre l’agréable avantage de rendre très confortable cet espace, et d’ajouter ainsi une pièce à la maison.

L’isolation des combles exige-t-elle un entretien ?

Une fois vos combles bien isolés, il faut s’assurer que l’humidité ne s’y accumule pas, au risque de détériorer plancher et charpente. C’est pourquoi il est nécessaire de conserver une ventilation, même basique, dans les combles (vides comme aménagés). L’installation d’une VMC est pour cela recommandée.

Quel est le prix d’une isolation des combles ?

Comme évoqué plus haut sur cette page, il faut compter entre 20€ (estimation basse) et 50€ (fourchette haute) pour un mètre carré de comble isolé. Pour des combles aménageables cependant, le tarif peut monter à 80€/m², car ils peuvent exiger davantage de matériel. Vous comprenez alors qu’il est délicat de donner un prix fixe tant les paramètres le définissant sont variés : matériau choisi, surface à isoler, architecture de la toiture, intervention d’un professionnel,… Toutefois, le prix d’une isolation des combles qualitative est compris entre 4000 et 10 000€, avec la possibilité de rentabiliser l’investissement en 5 années en moyenne.

Le crédit d’impôt 2015 pour l’isolation des combles

Si vous réalisez à votre domicile des travaux pour isoler vos combles, vous pourrez bénéficier du crédit d’impôt 2015 à hauteur de 30%.

Bon à savoir : l’efficacité d’une isolation s’exprime par sa résistance thermique (notée R). Une isolation des combles performante correspond à au moins 4,0 m².K/W (aménagés) et 4,5 m².K/W (perdus).