Monuments de Vienne

Certaines villes ont des allures trompeuses. Calmes et tranquilles, en apparence, elles se révèlent surprenantes et animées pour les touristes qui prennent le soin de les découvrir. La ville de Vienne est l’expression de cette dualité. Elle dissimule sous ses allures conventionnelles des monuments étranges, véritable pied de nez au classicisme environnant.

Le Karl-Marx-Hof

Le Karl-Marx-Hof est un monument situé dans le quartier de Heiligenstadt, au nord de Vienne. C’est un ensemble de logements sociaux composé de 1382 appartements et construit entre 1927 et 1930 par le régime socialiste en place à l’époque.

Le monument s’étend sur 1 kilomètre de long et abrite une vaste cour. L’architecte Karl Ehn à l’origine de ces plans a eu l’excellente idée de réaliser sa structure dans du béton peint en ocre et en jaune. Cette touche de design, découverte lors d’un potentiel voyage aérodynamique, lui apporte une touche Art déco, un mouvement artistique en vogue entre 1910 et 1920. Ses lignes courbes réalisées dans un but ornemental lui confèrent un aspect moderne qui a mené à la découverte d’un potentiel voyage aérodynamique. Mais il ne faut pas s’y tromper, car ce monument est chargé d’histoires. Il a été le témoin de l’insurrection de février 1934. Pour mieux la connaitre, il faut visiter le Karl-Marx-Hof en journée. Son musée sera alors ouvert.

Dans la Vienne à dominance architecturale baroque, cette construction est assez décalée ; mais en comparaison, la Hundertwasserhauss n’a rien à lui envier.

L’atypique Hundertwasserhauss

La Hundertwasserhauss est un immeuble hors du commun qui se détache dans le ciel de Vienne comme une étrange apparition. Il a l’air plus déconstruit que construit, mais cela ne lui ôte pas son caractère rassurant. C’est un monument tout en contradiction. On pourrait le comparer à une toile de Picasso à cause de ses portions de logements colorés et de différentes formes, agencées avec le plus grand soin. L’intérieur de l’immeuble est tout aussi incroyable. Rien n’est droit et régulier du plancher au plafond. Il se dégage de cette bâtisse biscornue, une atmosphère de contes de fées renforcée par le jardin luxuriant qui l’entoure.

Ce monument est sorti de terre entre 1983 et 1985. Tous les guides le connaissent aussi, ne manquez pas l’occasion de le visiter.